• Céline Wagner

Rêve : Autophage

Mon chien s’était mangé la patte et je découvrais d’abord ses os mâchouillés au sol. A là vue de son membre désolidarisé de son corps, la terreur m’envahit. Il me regardait au milieu de ses restes, désolé, tandis que je réalisais le drame en train de se produire, j’éclatais en sanglot. Tentant désespérément de me reprendre, dans la plus grande confusion je me disais : « Regarde encore une fois, ce n’est peut-être pas irréversible... ». Mais, rouvrant les yeux, je trouvais la bête dans le même état. Décidée à soigner le chien, je ramassais à la hâte sa patte en miette pour la mettre au frigo jusqu'au lendemain, près du reste de ses os ; quand une idée effroyable me saisit : «Que vais-je faire des miens ?